Commune de Saint-Guilhem-le-Désert

Poème de Danièle Guipponi

Preux château

Intimes résonances à de sombres passés
En arrogantes pierres sur le sol hérissées
Dressé tel un Cerbère qui surgit haletant
Tu danses ta prière, vouant la rime au vent.

Quel monstre a habité ton seuil perclus de ronces
Foulant en enjambées ces autres
Par les ans, érodés, silences qui renoncent,
Crissant sur le pavé des accords efflanqués ?

La légende nous conte que tu fus fier naguère
Géant venu d’ailleurs, accosté sur nos terres
Portant sur ton grand corps les échos de combats
Qui résonnent encor’ là où furent tes pas.

Je te rejoins souvent, perdu dans les broussailles,
Escaladant les monts qui grimpent jusqu’à toi
Je viens vous contempler, sinueuses rocailles
Preux château c’est en toi que vibre mon émoi.

2010


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé

Site réalisé avec SPIP

     RSS fr RSSVivre à Saint-Guilhem-le-Désert RSSMon St-Guilhem à moi (poèmes)   ?