Commune de Saint-Guilhem-le-Désert

Poème de Danièle Guipponi

Mon beau village

Il se dresse invaincu du temps et des outrages
Traversant notre histoire ainsi qu’un preux galion
Sur les hauteurs, perché, règne un mystérieux mage
Les ruine d’un château cerné d’abrupts canyons.

L’aube vient se couler en ses ruelles belles
Grignotant les derniers vestiges de la nuit>Le silence est complet, surplombant les rituels
De doux oiseaux furtifs qui volètent sans bruit.

Lorsque le jour paraît, inondant les quartiers
Les fantômes s’enfuient, vieilles divinités
Rien n’empêche le ciel de toucher les vallées
Qui bordent sobrement ses rues, ses escaliers.

Le village descend le long des berges sages
Où glissent les maisons dans le lit déserté
D’une rivière pleine disparue en un âge
Donnant à tous nos jours un goût d’éternité.

2009


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé

Site réalisé avec SPIP

     RSS fr RSSVivre à Saint-Guilhem-le-Désert RSSMon St-Guilhem à moi (poèmes)   ?