Commune de Saint-Guilhem-le-Désert

Poèsie d’Isabelle Vettard

ST GUILHEM LE DESERT

Creusé comme un calice à flanc de roche abrupte et dure
Tes toits aux tuiles ondulantes et tes maisons aux pierres taillées
Murmurent dans le vent un chant occitan qui perdure
Invitant à découvrir un diamant en son écrin gardé
Ô village à l’humilité recueillie
Tu serpentes doucement les bras en croix
Au milieu de la garrigue épanouie
Pénitent serein baignant sans sa foi
Que nul obstacle ne vient détourner de son chemin
Tu égraines toutes tes magnifiques prières
Comme le miracle de la multiplication des pains
En une énergie subtile qui m’enveloppe de soie légère
Et me porte sur une nuée caressante
Mon cœur écarlate s’ouvre alors en fleur de joie
Il n’est pas un seul parfum que je sente
Qui ne soit en accord avec mon âme et mon émoi
Et mon désir suprême en ma source éternelle de plonger
Je me rafraichis avec délice
De ce que mon regard émerveillé peut embrasser
Mes émotions prennent la couleur des lys
Et je farandole et je derviche dans tes rues de velours calcaire
Aux sons anciens de la geste des troubadours
Alors qu’une artiste peintre arrondit les courbes de la déesse mère
Car tu es de toutes spiritualités le puissant carrefour
Un portail grandiose de sérénité
Où la vraie quête de soi
Peut toutes les tempêtes traverser
Et poursuivre en toute confiance sa voie.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé

Site réalisé avec SPIP

     RSS fr RSSVivre à Saint-Guilhem-le-Désert RSSMon St-Guilhem à moi (poèmes)   ?